Un tour dans le JURA environ 400 km     par  JM-CHEVALIER

 

Préambule : Il va de soi que cette proposition de circuit touristique s’adresse aux camping-caristes curieux de découvrir le Jura sous toutes ses formes (histoire – gastronomie – nature – activités sportives etc…) et qu’en conséquence mon propos ne concerne que l’itinéraire agrémenté de quelques suggestions, mais il sera nécessaire, si l’on souhaite approfondir chaque visite, de se rendre à chaque Office de Tourisme local afin d’obtenir la documentation spécifique au site, ainsi que de se munir de guides appropriés.                                                             

                                                     

DOLE

Autrefois la capitale de la Franche Comté, héritière d’un passé particulièrement prestigieux, mérite une halte d’une journée complète afin de découvrir son patrimoine particulièrement riche. Hormis la vieille ville chargée de souvenirs, ne pas manquer de visiter la collégiale, la maison natale de Pasteur aménagée en musée relatif à ses recherches, mais également l’atelier de son père qui fut artisan tanneur.

Le stationnement idéal se trouve au bord du canal du Rhône au Rhin, d’où une passerelle vous conduit au cœur du vieux Dole.

ARBOIS

Capitale des vins du Jura aux cépages si spécifiques. Ne manquez pas de découvrir entre autres les Savagnin, Chardonnay, Trousseau, Poulsard et Pinot. Les Vins de paille, Crémants et Macvin vous étonneront.

Louis Pasteur y vécut, sa maison se visite. Deux tours témoignent qu’Arbois fut fortifiée, elles seules subsistent.

Parking possible derrière l’église St Just.

A quelques km, ne pas manquer la Reculée des Planches et les grottes.

POLIGNY

Ses vins sont aussi réputés que ceux d’Arbois, mais cette cité abrite également de nombreuse caves d’affinage de fromage de Comté de tradition millénaire, ainsi que l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière qui se visite ainsi que la Maison du Comté qui présente un parcours de découverte interactif, ludique et sensoriel. Eglises, couvents et hôtels particuliers feront le bonheur des amateurs de vieilles pierres.

Parking possible Place du Champ de Foire.

Belvédère du Cirque de Ladoye

Non loin du village de PLASNE, au croisement des D5 et D96, ce belvédère pourvu d’un parking, vous procurera une impressionnante vue sur un cirque (nommé reculée dans la région)

Ensuite, vous pourrez vagabonder au cœur du réputé vignoble jurassien en visitant BAUME les MESSIEURS, PASSENANS , CHÂTEAU-CHALON, VOITEUR, L’ETOILE .

LONS le SAUNIER

Capitale du Jura, ville thermale et industrielle, particulièrement fleurie, ville natale de Rouget de l’Isle, mérite une longue étape tant les promenades vous feront découvrir les richesses touristiques du centre de cette cité.

DOUCIER

De ce petit bourg, vous irez admirer le lac de Chalain, site de vestiges lacustres vieux de 5000 ans. Un parking près de Marigny, vous permettra de contempler les lieux. Par contre,  le stationnement est interdit sur la périphérie du lac, quelques parkings payants existent auprès des plages. Ceci n’est pas à l’honneur de la collectivité chargée d’administrer la région.

CLAIRVAUX les LACS

Charmante petite localité où les camping-cars sont particulièrement bien accueillis. Sur le parking de l’aire de services, un panneau leur souhaite la bienvenue et conseille d’autres emplacements calmes pour passer la nuit. Eglise recevant des stalles sculptées du 15e et tableaux du 18e . Le lac, en vérité formé du Grand et du Petit Lac, permet la baignade, les sports nautiques et la pêche.

LAC de VOUGLANS

Long de 35 km, ce lac artificiel, 3éme retenue de France, qui a englouti un village et alimenté par l’Ain, enserré dans les gorges de cette petite rivière n’est pas pourvu de route longeant ses berges, mais on a la possibilité d’en faire le tour en s’arrêtant aux belvédères de Pont de Poitte, Saint-Christophe, Pont de la Pyle, Maisod , le Regardoir  ainsi que celui du barrage EDF. Il y a également la possibilité de faire une croisière.

MOIRANS en MONTAGNE

Capitale du jouet, héberge le premier Musée Français du Jouet qui présente une collection de10.000 jouets du 19e à nos jours. Une halte s’impose.

VILLARDS d’ HERIA

Site archéologique gallo-romain constitué de thermes et de temples.

SAINT-CLAUDE

Enchassée au fond d’un site pittoresque, la ville héritière d’une longue histoire, vous offrira de nombreuses promenades et visites. Entre-autres, la cathédrale étonne. L’industrie pipière et des pierres précieuses ont fait la réputation de la cité.

Parking : pas facile.

Ensuite, sortez de Saint-Claude par la D 436 direction le col de la Faucille par les lacets de Septmoncel, faîtes un arrêt « photo » au Chapeau de Gendarme curiosité géologique rare, due au plissement de la roche à l’aire tertiaire. Quelques km plus haut, tourner à droite (D25) pour admirer un panorama unique depuis le Belvédère de la Roche Blanche. Outre ce site, les guides touristiques que vous n’aurez pas manqué d’emporter, vous signaleront une multitude de visites à ne pas manquer.

LAJOUX

Siège du Parc Naturel Régional du Haut-Jura. La Maison du Parc vous renseignera sur les ressources touristiques locales. La liste est longue, et demandez les documents nécessaires afin de satisfaire au mieux votre soif de voir et d’apprendre.

Les ROUSSES

A la limite de la frontière Suisse, cette station dotée d’un très grand domaine skiable, n’en est pas moins attrayante tout au long de l’année. Randonnées aux alentours, activités sportives diverses, visite du Fort des Rousses aujourd’hui démilitarisé, qui abrite maintenant une importante cave d’affinage de fromage de Comté, ainsi qu’un parcours qualifié aventures, souvenir de l’ancien camp de formation de commandos militaires. Sujets au vertige…s’abstenir ! (pour les visites, s’adresser à l’Office de Tourisme)

Parking à l’aire de services. Avant de reprendre la route, n’hésitez pas à vous rendre à Bois d’Amont, la visite du Musée de la Boissellerie vaut ce petit détour.

MOREZ

Nichée au fond d’une étroite vallée, ancienne capitale de l’horlogerie, la ville est universellement connue par l’industrie lunetière qui y vu le jour  L’ OT vous renseignera sur les visites possibles, en particulier le Musée de la Lunette.

Puis par la RN 5, descendre sur Saint-Laurent-en-Grandvaux, au centre, emprunter la N78, direction le Pic de l’Aigle et suivre le fléchage Belvédère des 4 lacs. Depuis le parking, descendre un petit chemin qui conduit à une terrasse aménagée, d’où vous dominerez les lacs d’Ilay, Narlay, du Grand et Petit Maclu.

Continuez votre route afin de gagner la N5 jusqu’à Pont de la Chaux, d’où vous gagnerez Les Planches en Montagne afin d’admirer les inoubliables Gorges de la Langouette.

SYAM

Site controversé d’ Alésia, ce village mérite l’arrêt pour visiter l’étonnante Villa Palladienne, voulue par un maître de forges, dont l’architecture et les décors interpellent dans ce cadre typiquement jurassien. Malheureusement réservée aux groupes, la visite des Forges surprend par l’ancienneté de l’outil de travail et la modernité des productions actuelles. Une belle démonstration de la maîtrise des compagnons.

BOURG de SIROD

La Perte de l’Ain mérite une petite marche. La rivière (encore un torrent) s’engouffre avec fracas dans un éboulis de roches, puis 100 m après se calme et reprend son cours naturel. Deux possibilités de parking, soit près de la Mairie, soit au bas de la chute. A 5 km environ, la Source de l’Ain, résurgence nichée au creux de la forêt est également à voir.

NOZEROY

Vieux bourg médiéval plein de charme, héritier d’une riche histoire principalement due à la famille des Chalon. Parking en journée possible Place des Annonciades, où l’on peut se procurer la documentation touristique à l’OT. Pour l’étape nocturne, gagner Cerniébaud (8 km) Le parking de la Combe Simon plat et calme vous accueillera près du Chalet de la Haute Joux. La place ne manque pas. Un parcours accro-branches ravira les amateurs de sensations fortes.

à la fromagerie d’Arsure-Arsurette

Forêt de la JOUX

Immense forêt d’épicéas géants pourvue d’un bon réseau routier, agrémenté d’ accueillantes aires de stationnement très bien aménagées. Ne manquez pas l’ impressionnant Sapin Président ainsi que le site des Sapins de la Glacière aménagé par l’ONF, dont le parcours ludique met en évidence l’état d’une forêt qui manquerait des soins prodigués par les agents de cette administration. Quittez la forêt par Villers sous Chalamont et  Villeneuve d’Amont.

NANS sous Saint-Anne

Ce village possède un riche potentiel touristique qui ne demande qu’à vous séduire. Entre-autres, la source du Lizon,(chaussures de marche et torche ne seront pas inutiles), la Grotte Sarrazine, le Creux Billard, pour les sportifs, une via ferrata comblera les amateurs de sensations. Autre visite à ne pas manquer, la Taillanderie. Ancienne fabrique d’outils agricoles (surtout des faux), dont les soufflets et martinets étaient mus par une immense roue actionnée par un ruisseau. A quelques km, le Pont du Diable, porteur d’une légende qui fait frissonner autant que le vertige procuré par la vue dont on jouit.

SALINS les BAINS

Ville thermale fort réputée, la ville profondément blottie au fond d’une vallée a longtemps connu la prospérité par l’extraction du sel. Les Romains l’exploitaient déjà. De cette période il reste les Salines qu’il convient de visiter avant les chapelles, églises et Hôtel-Dieu. Les joueurs pourront tenter leur chance au casino de l’Abbaye. Dominant la ville, le Fort Saint-André vous offrira une vue panoramique sur les alentours. Une petite infidélité au Jura pour le Doubs est nécessaire afin de voir et comprendre ce qu’il advenait du sel de Salins.

ARC et SENANS

Située dans la plaine de la Loue, ce site a été choisi pour exploiter la saumure envoyée depuis Salins par une conduite en bois. Il convient donc de visiter la Saline royale connue également sous l’appellation de ville idéale, œuvre de Ledoux, architecte visionnaire selon certains.

Forêt de CHAUX

Dernier site à visiter avant la fin de ce périple. (que j’ai voulu circulaire, afin que chacun emprunte ce circuit là où bon lui semble, sans être privé du reste du circuit) La forêt de Chaux, l’une des plus étendue de France, a longtemps été exploitée pour subvenir aux besoins des salines, verreries et forges de la région. On y trouve des enclos à gibier. Contrée méconnue à voir absolument.